Le Volapük

Le Volapük est un espace de résidence à Tours, il est ouvert à toutes les écritures contemporaines

Les résidents

En savoir plus - Soumettre un projet

Actualités

  • Tonnerre [dans un ciel sans nuage]

    Collectif Mind The Gap, Sortie de résidence le jeudi 2 avril 2015 à 19h30

    Imaginons ceci: quatre interprètes sur un plateau presque nu, où tout reste à construire. Nous vous invitons à passer une soirée tous ensemble. Boule à facettes, petits fours et boissons, musique. Nous sommes devant vous, présents entre les quatre murs du Volapük. Qu'allons-nous faire ce soir tous ensemble? Qu'allons-nous imaginer pour que nous passions un très bon moment?  
    Imaginons ceci: nous pourrions danser sous une boule à facettes, déguster des petits fours, faire connaissance, prendre un temps pour se ressourcer et penser à la nature, déguster des petits fours (encore), s'oublier en chanson, partager nos rêves les plus fous, faire une partie de croquet, se poser les vraies questions, déguster des petits fours (si on a encore faim)... Être ensemble, tout simplement. Imaginez toutes ces possibilités qui s'offrent à nous pour partager cette soirée. Ensemble. Imaginons cela. 

     

  • Les animaux inéluctables

    Collectif 23h50, Présentation de travail jeudi 19 mars 2015, 19h30, Partenariat avec L'Hectare scène conventionnée de Vendôme

    Imaginez… Vous quittez la pièce un moment, et quand vous revenez, vous trouvez un renard sur votre fauteuil. Et le renard commence à parler avec une voix humaine. Comment réagiriez-vous ?
    C’est une scène de la création Les Animaux Inéluctables. Un humour léger qui danse un fox-trot avec toute la tragédie de ce spectacle.
    La narration est construite depuis trois histoires et trois animaux – le renard, la belette et l’ours blanc, qui raccordent les bouts.

    Les Animaux Inéluctables, c’est trois façons de parler de la Mort.

    Dans la première histoire, le renard vient comme une maladie mortelle : au départ, Dimitri en a peur, puis il essaye d’y échapper et finalement, l’accepte.
    Dans la seconde, la belette suit un humain toute sa vie comme la Mort, inévitable.
    Dans la troisième, l’ours blanc nous accompagne dans le monde après la mort.

  • Au Nord/Journées Blanches

    Brice Kartmann & Damien Monnier, Cinéconcert, Sortie de résidence le samedi 28 février 2015 à 19h30

    Les abords d'une ville. Des trentenaires y recherchent les cadres intacts de terrains vagues explorés dans l'enfance. Depuis les périphéries, ils n'ont plus qu’à considérer, avec circonspection, ce qu’il reste d’une période postindustrielle. Héritiers de la croissance passée sur laquelle ils n’ont pas prise, ils passent, errent, s’échappent. L’atmosphère des infrastructures et des chantiers périurbains dépeint ce qui, malgré nous, nous conditionne et nous dépasse. Distance, parfois désarroi. Les regards glissent des bords du fleuve vers ceux des voies ferrées et des autoroutes, là où l'industrie, en sites bien protégés, déploie sa verticalité et affiche son étonnante technicité.
                 
    Cinéconcert au pied de la lettre, Au Nord/Journées blanches agence sur trois écrans et en quadriphonie, images super 8 parfois vidéoprojetées, sons préparés, guitare, diapositives, et basse.

  • Sommes Nous [prototype]

    samedi 31 janvier 2015 à 19h30, dimanche 1er février 2015 à 17h

    Un projet de Zoé Bennett
    Ecrit filmique collaboratif⎪auto-portraits d’habitants

    SOMMES NOUS... un compositeur, une actrice, mon oncle, Dostoïevski, Jacques Demy, une chanson, etc...

  • Je suis un épisode

    Sortie de résidence le jeudi 15 janvier 2015 à 19h30, Partenariat avec Les Ateliers Intermédiaires

    J’ai envie de travailler sur deux thématiques:

    Le rapport entre réalité et fiction.

    Le désenchantement.