Théâtre

Collectif Le Poulpe

AD LIB

Compagnie régionale

Un groupe d’amis entre 20 et 30 ans. Manu, Steph, Estelle, Jean, Julie et Lola, se réunissent chez Andréa et Antoine à l’occasion de leur pendaison de crémaillère. Le bonheur des retrouvailles laisse vite place au constat qu’avec le temps, l’autre a changé. Tiraillé entre la nostalgie des heures passées dans la cour de récré et l’envie de prouver qu’il est un adulte épanoui, chacun est amené à remettre en question des affinités qu’il pensait jusque là immuables. Ce spectacle sera le récit d’un instant partagé par des individus ayant un passé commun. La narration se voudra fragmentée, probablement non chronologique, pour mieux raconter le croisement aléatoire des existences, la relativité des souvenirs, l’imprévisibilité de l’avenir. Nous souhaitons explorer la difficulté de vivre dans le présent, d’affirmer son identité, de réaliser son rêve de liberté.

Quelques mots sur le Poulpe

Le Poulpe  est une aventure artistique et une structure associative. C’est une coopérative de compagnies créée par huit comédiens, metteurs en scène, artistes, tous issus du CRR de Tours. C’est également un collectif d’acteurs éponyme, rassemblant ses membres fondateurs autour de projets de créations dans le domaine du spectacle vivant. Les compagnies, indépendantes artistiquement et portées par un ou plusieurs des membres fondateurs du collectif, sont soutenues administrativement, financièrement et moralement par Le Poulpe.

Le collectif d’acteurs agit au sein du Poulpe comme une compagnie à part entière. Il a pour objectif la création, la production, la promotion et la diffusion de spectacles vivants. Ces spectacles se développent autour d’une recherche portant sur différents modes d’écritures, à partir d’œuvres contemporaines et / ou classiques, d’écritures de plateau, d’improvisations, ou toute autre forme / ressource / matière qui permettent l’expérimentation et nourrissent la création d’un objet théâtral. A travers la création d’objets scéniques, Le Poulpe défend la pluridisciplinarité, l’accès de ses spectacles à tous et la transmission de ses pratiques artistiques.